LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

420 421 Ceribou et Ceriflor hommage aux Sakura



cerise et fleur de cerisier. Ces pokemon sont un hommage aux Sakura

Les sakura (桜 / 櫻) sont les cerisiers ornementaux du Japon (dont Prunus serrulata) ainsi que de leurs fleurs. La cerise (桜んぼ , sakuranbo) vient d'une autre espèce de Prunus.

Le sakura a toujours été un symbole de beauté éphémère au Japon et est étroitement associé aux samouraïs et aux bushi. La vie était considérée comme belle et courte, un peu comme une fleur de cerisier.
 
Pendant la Seconde Guerre mondiale, le sakura était un symbole servant à motiver le peuple japonais. Les pilotes nippons le peignaient sur les flancs de leur avion avant de partir pour une mission suicide, en tant que symbole de beauté et de nature éphémère. Le gouvernement encourageait les Japonais à croire que l'âme des soldats morts au combat se réincarnait en fleurs de cerisier. Aujourd'hui encore, les militaires et les policiers utilisent ces fleurs comme emblèmes, drapeaux et insignes à la place de classiques étoiles.
 
Influence culturelle


La floraison de ces cerisiers a, au travers de l'histoire du pays, toujours inspiré les artistes japonais : l'empreinte culturelle de cet évènement est omniprésente dans la littérature (notamment dans les manga et les anime), la peinture japonaises, les danses traditionnelles, le théâtre et la religion (bouddhisme, shintoisme).
 
De même, le sakura est très présent dans la musique (par exemple, le groupe Kagrra associe souvent ses chansons ou l'ambiance de ses concerts au cerisier). Il existe au moins une chanson populaire intitulée Sakura sakura, initialement prévue pour être jouée par un shakuhachi (flûte de bambou) ; on compte également de nombreux morceaux de J-Pop portant ce titre.
 
Les sakura sont représentés de manières très diverses sur les kimonos, les articles de papeterie et la vaisselle.
 


Cultivars


Il existe de très nombreux cultivars de sakura se différenciant par le nombre de pétales, la couleur des fleurs et des jeunes feuilles, la période de floraison ou le port de l'arbre.
 
La variété préférée des Japonais est le somei yoshino (染井吉野). Ses fleurs sont d'un blanc presque pur teinté du rose le plus pâle particulièrement au niveau de la tige. En général, les pétales de ces fleurs tombent,ou plutôt « se dispersent » (散る, chiru) une semaine après que les feuilles n'apparaissent ; c'est pourquoi, ils semblent blanc du tronc à la cime. Cette variété tient son nom du village de Somei (maintenant partie intégrante de l'arrondissement tokyoïte de Toshima). Elle a été développée du milieu jusqu'à la fin du XIXe, entre la fin de l'époque d'Edo et le début de l'ère Meiji. Le Somei Yoshino est si largement associé au cerisier que les jidaigeki (films historiques) et autres œuvres de fiction représentent cette variété au début de l'époque d'Edo, voire bien avant ; de telles mises en scène sont donc purement anachroniques.
 
Les yamazakura, yaezakura, et shidarezakura sont d'autres variétés de cerisier du Japon. Le yaezakura a de grandes fleurs avec plus de 5 pétales denses et rose foncé. Le shiradezakura, ou "cerisier pleureur", possède des branches qui tombent comme celles du saule pleureur et portant des cascades de fleurs roses.
 
Hanami


Chaque année, l'Agence météorologique du Japon et l'ensemble de la population suivent le sakura zensen (ja) (桜前線, front des fleurs de cerisier). Tous les soirs, les prévisions à ce sujet suivent le bulletin météorologique du journal télévisé. La floraison commence dans l'archipel Okinawa en janvier et atteint généralement Kyōto et Tōkyō à la fin du mois de mars ou en début d'avril. Puis, elle progresse vers le nord pour atteindre Hokkaidō quelques semaines plus tard. Les Japonais prêtent une grande attention à ces prévisions. Ils pourront ainsi aller dans les parcs, les autels et les temples en famille ou entre amis pour « contempler les fleurs » (花見, hanami) , manger et boire. Les festivals du hanami célèbrent la beauté des cerisiers en fleurs et sont, pour beaucoup, une occasion de se reposer et de profiter du paysage.
 
Implantation

Les sakuras tiennent une place de première importance dans la plupart des jardins japonais et des parcs publics, écoles et bâtiments publics japonais. Comme les années fiscales et scolaires commencent toutes les deux en avril, le jour de la rentrée des classes coïncide avec la saison des cerisiers dans la plus grande partie de l'île de Honshū.
 

 



25/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi