LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

228 229 Malosse et Demolosse, thylacine croisé avec le terrible chien noir et le cerbere

Ils sont un mélange de Doberman et de  thylacine mélangé aux mythologiques chiens noirs anglais et au  Cerbere Dans la mythologie grecque, Cerbère (en grec ancien Κέρϐερος/Kérberos) est le chien gardant l'entrée des Enfers. Il empêchait ainsi ceux passant le Styx de pouvoir s'enfuir. On le trouve dans de nombreuses œuvres de la littérature grecque et romaine antique, ainsi que dans l'art et architecture aussi bien moderne qu'ancienne. Comme pour la plupart des créatures de la mythologie classique, la description et le contexte entourant le Cerbère différent selon les œuvres, la principale différence étant le nombre de têtes, généralement trois, mais aussi cinquante selon Hésiode ou cent chez Horace.

 

 

Le nom de Cerbère est la version latinisée du grec ancien Κέρϐερος / Kérberos, qui est relié au mot sanskrit सर्वरा / sarvarā, utilisé comme un épithète pour l'un des chiens de Yama, le Seigneur de la Mort dans l'hindouisme, celui des Vedas. Il est décrit de façon populaire comme le juge des morts qui se tient à la porte de l'enfer, qui pèse leurs bonnes et leurs mauvaises actions, et qui décide de leur destin. À la mort, ses serviteurs, appelés "les divinités de Yama" emmènent l'âme et la font descendre dans le royaume de Yama. Le premier être humain et donc le premier être à mourir, il est le fils de Vivasvat et de Saranyû, une des filles de Tvashtri, Yama est parfois considéré comme le frère de Manu. Il a de nombreuses épouses, les dix filles de Daksha, Dhûmornâ, une forme de Shrî, Hemamâlâ, Susdhilâ, Vijayâ et surtout sa sœur jumelle Yamî, sa shakti, qui après sa mort devient la déesse Yamunâ.

 

 

 

Le Thylacine, appelé également Loup marsupial, Loup de Tasmanie ou encore Tigre de Tasmanie, était un mammifère marsupial carnivore de la taille d'un loup, au pelage tigré. Depuis 1936, l'espèce est considérée comme éteinte.

Son nom scientifique est Thylacinus cynocephalus. Il appartient à la famille des thylacinidés. Il était la dernière espèce survivante de son genre mais on a trouvé de nombreux fossiles d'espèces voisines dont les plus anciens remontent au début du Miocène. L'animal apparenté le plus proche encore en vie est le Diable de Tasmanie.

Il était largement répandu en Australie et en Nouvelle-Guinée il y a plusieurs milliers d'années, mais des bouleversements réduisirent son habitat à la Tasmanie au sud-est de l'Australie, notamment l'introduction du Dingo vers le 3e millénaire av. J.-C.. On attribue sa disparition de Tasmanie à sa chasse intensive encouragée par des primes d'abattage mais il y eut aussi l'introduction des chiens et l'enracinement des colons dans son milieu naturel.

Le Thylacine se nourrissait de toutes espèces d'animaux, notamment de kangourous, de wallabies et d'oiseaux nichant à terre. Il était plutôt nocturne ou semi-nocturne, se déplaçait lentement et était maladroit dans ses mouvements. Il chassait généralement seul.

 

 


 Le chien noir est un spectre présent principalement dans le folklore britannique. C'est en général une créature nocturne. Son apparition était considéré comme un présage de mort. Il est souvent décrit plus grand et plus gros qu'un chien normal, et doté d'yeux rougeoyants. Il se dégage de lui une impression de froid, de découragement, et de désespoir, ce qui justifie l'imprécision des descriptions le concernant.

Les apparitions du chien noir sont souvent associées à des orages (comme celle de Bungay, dans le Suffolk). Elles se situent souvent dans les carrefours, les lieux de l'exécution et sur les voies antiques. Cependant, au Pays de Galles, elles se limitent à la mer, et aux paroisses du littoral. Sur la côte du Norfolk, la créature est censée être amphibie, sortant de la mer pour voyager de nuit sur les voies isolées.

Les origines du mythe du chien noir sont difficiles à discerner. Il est impossible de déterminer si c'est de la culture celtique ou germanique que vient cet élément dans la culture britannique. Depuis toujours, dans la mythologie européenne, les chiens ont été associés à la mort. On citera à ce propos Cŵn Annwn, Garm et Cerbère, qui ont tous été, en quelque sorte, les gardiens du monde souterrain. Cette association semble être due à la manie de creuser que manifestent les chiens. Il est possible que le chien noir soit le dérivé moderne de ces croyances.

Les chiens noirs sont presque toujours malveillants, mais quelques-uns seulement (comme les Barghest) sont directement dangereux. La plupart ne sont en eux-mêmes qu'un signe de la mort, associé d'une façon ou d'une autre au diable. Certains, cependant, comme les chiens Gurt à Somerset et le chien de la pendaison Hills  peuvent parfois agir avec bienveillance.

 



30/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi