LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

054 055 Psykokwak et Akwakwak entre ornithorynques et monstres Kappa

 


Psykokwak et Akwakwak sont tous les 2 basés sur L'ornithorynque (Ornithorhynchus anatinus) est une espèce de mammifère semi-aquatique endémique de l'est de l'Australie, y compris en Tasmanie.
C'est l'une des cinq espèces de l'ordre des monotrèmes, seul ordres chez les mammifères qui pondent des œufs.



L'apparence bizarre de ce mammifère, muni d'aiguillons venimeux, à la mâchoire cornée ressemblant au bec de canard, à queue de castor, qui lui sert à la fois de gouvernail dans l'eau et de réserve de graisse, et à pattes de loutre a fortement surpris les premiers explorateurs qui l'ont découvert et bon nombre de naturalistes européens ont cru à une plaisanterie. C'est l'un des rares mammifères venimeux : le mâle porte un aiguillon sur les pattes postérieures qui peut libérer du venin capable d'infliger de vives douleurs à un être humain. Les traits originaux de l'ornithorynque en font un sujet d'études important pour connaître l'évolution des espèces animales et en ont fait un des symboles de l'Australie : il a été utilisé comme mascotte pour de nombreux évènements nationaux et il figure au verso de la pièce de 20 cents australiens.


bien que basé sur  L'ornithorynque Akwakwak prend toute son origine sur le  kappa (河童, kappa?) ou gatarō (川太郎, gatarō?) un monstre du folklore et de la mythologie japonaise, décrit comme un génie ou un diablotin d'eau. Le kappa est réputé pour chercher à attirer les humains ou les chevaux dans l'eau.

Les kappas ont l'apparence de tortues anthropomorphes, parfois avec une bouche en forme de (ou à l'apparence de) bec et le sommet de leur crâne est légèrement creusé, entouré de cheveux. Cet affaissement est rempli d'eau, liquide duquel ils tirent leur puissance. Ainsi, si l'on salue un kappa à la manière japonaise (en s'inclinant), il vous salue en retour et perd toute son eau, devenant alors inoffensif. Le kappa est en effet un être très poli, même s'il aime faire de nombreuses méchancetés. Certains kappa sont cependant représentés sans cet affaissement, le sommet de leur crâne étant simplement chauve. Sa taille serait celle d'un singe, soit environ 30cm. Son habitat connu serait les fleuves, les lacs et les étangs du nord du Japon. Selon le folklore, il aurait la longévité de la tortue, soit environ 100 ans.

La plupart de leurs farces consistent à s'introduire dans les villages pour voler de la nourriture, lâcher des gaz et regarder sous les jupes des femmes.

Le kappa sait très bien parler japonais et jouer au shōgi. S'il y a une nourriture qu'il apprécie plus que la chair des enfants, c'est le concombre. Ainsi, les japonais avaient coutume de jeter des concombres dans les rivières afin qu'ils n'aient pas autant à venir manger chez eux non-invités. Ce lien avec le concombre a donné le nom kappamaki à une variété de rouleau de sushi avec une tranche de concombre au milieu.

Il semblerait que l'aspect capillaire des kappas ait été inspiré par celui de moines occidentaux (qui ont subi la tonsure et n'ont pas non plus de cheveux au sommet du crâne) ayant visité le Japon.



05/12/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi