LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

125 239 466 Élekid Elektek Élekable: oni


elektek a été fondé  sur un le oni japonais qui était un ogre à cornes et portait des stries de tigre et était quelquefois représenté comme Dieu de foudre et de tonnerre.


Les Oni (鬼) sont des créatures du folklore japonais populaire dans les arts, la littérature et le théâtre nippon.

Leur apparence diverge de source en source, mais ils ont habituellement : une forme humanoïde, une taille gigantesque, des griffes acérées, deux cornes protubérantes poussant sur leur front, des poils ébouriffés et un aspect hideux. Cependant, comme leur forme n'est pas totalement définie, certains détails de leur anatomie varient énormément comme : le nombre d'yeux, de doigts ou d'orteils qu'ils possèdent, ou bien la couleur de leur peau, qui est par contre généralement rouge ou bleue. Quoi qu'il en soit, ils entretiennent des similitudes avec les trolls et les ogres; en français, on traduit leur nom par « démons » ou « diables ».

Les oni sont couramment dépeints portant des pagnes de peau de tigre et maniant un gourdin de fer appelé kanabō (金棒). De cette représentation découle l'expression « oni-ni-kanabō » (鬼に金棒, oni avec un gourdin de fer), c'est-à-dire être invincible ou imbattable. Elle peut aussi être utilisé dans le sens « de fort au-delà de fort » ou celui de voir une ou plusieurs de ses habilités naturelles améliorées grâce à l'utilisation d'un outil.

L'origine du mot oni dérive, semble-t-il, de la lecture on'yomi du caractère « 隠 » signifiant « cacher » ou « dissimuler », car les oni étaient à l'origine des esprits ou des dieux qui causaient des désastres, la maladie et d'autres manifestations désagréables. Selon le livre Les Créatures Mythologiques, les oni auraient été plutôt à l'origine des esprits protecteurs qui protégeaient les humains de certaines créatures malfaisantes, mais dont la proximité avec les forces des ténèbres aurait avilie leur nature pacifique. Ces créatures obscures pouvaient aussi prendre une variété de formes pour tromper (et parfois dévorer) des humains. Ainsi, le caractère chinois « 鬼 », signifiant « fantôme », vint à être employé pour ces créatures polymorphiques.

Les oni invisibles s'anthropomorphiseront pour prendre leur aspect moderne, qui rappelle celui de l'ogre, partiellement par syncrétisme avec des créatures importées du Bouddhisme comme : le Rākshasa, le Yaksha, les fantômes affamés appelés preta (ou gaki) et les subalternes diaboliques de Enma-Ō.

Une autre source possible de l'apparence du oni moderne est un concept provenant de la Chine et du Onmyōdō. La direction nord-est était précédemment dénommée kimon (鬼門, « porte démoniaque ») et était considérée comme une direction malchanceuse où les mauvais esprits passaient. En raison de l'attribution des points cardinaux aux douze animaux du zodiaque chinois, le kimon était aussi connu comme le ushitora (丑寅) ou la direction du « bœuf-tigre ». Cela expliquerait l'origine de ses cornes de bovin, de ses griffes de félin et de son pagne en peau de tigre. Fait intéressant, les temples et monastères japonais sont souvent construits face à cette direction pour repousser les oni. Par exemple, le monastère Enryakuji sur le mont Hiei est au nord-est du centre de Kyoto et le temple Kan'ei-ji se situe dans la même direction par rapport au château d'Edo. De plus, les bâtiments japonais comprennent parfois une indentation en forme de « L » au nord-est pour la même raison. Finalement, au 8e siècle la capitale japonaise se déplaça au nord-est de Nagaoka à Kyoto.



20/08/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi