LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

390 391 392 Ouisticram, Chimpenfeu et Simiabraz le dieu singe sun wukong et vanara

 

 simiabraz est basé sur un singe. Les éléments d'or dans son design (conception) aussi bien que son nom japonais sont très probablement liés avec le Fils Goku, l'interprétation japonaise du sun Wukong.


Sun Wukong (en sinogrammes traditionnels  : 孫悟空, Singet conscient de la vacuité ; en sinogrammes simplifiés : 孙悟空 ; en pinyin : Sūn Wùkōng ; en Wade-Giles : Sun Wu-k'ung, en japonais : Son Gokū), est l'un des personnages fictifs les plus célèbres de la littérature chinoise classique. C'est le personnage principal du roman Le Voyage en Occident de Wu Cheng'en.
 
Ce singe doué de parole et de conscience est connu pour sa force, sa rapidité et ses pouvoirs magiques extraordinaires, mais également pour sa naturelle espièglerie et son passé d'irrépressible trouble-fête…
 
Il s'agit du héros du roman amené, pour payer sa faute devant le Bouddha, à accompagner le Bodhisattva Xuanzang (玄奘) jusqu'en Inde, afin de chercher des textes bouddhiques. On le retrouve également sous d'autres appellations : Conscient-de-la-Vacuité, Grand Sage Égal au Ciel ou plus simplement Singet.
D'une puissance surnaturelle, il est l'auteur d'exploits hors du commun (au-delà de ceux des dieux !)… Après avoir suivi l'entraînement d'un maître taoïste, versé dans tous les secrets de la Voie, il sait se métamorphoser selon 72 manières différentes. En utilisant un de ses poils par exemple, il peut le transformer en une copie de lui-même. Afin de vivre éternellement, il force les agents des enfers à rayer son nom (et celui de ses amis singes) du registre des morts. Il est aussi capable de bonds titanesques, la « culbute dans les nuages » comme le traduit Jean Lévi sur des distances grandioses, il peut parcourir en un seul saut 108 000 lieues (521 427,456 km), ou voir et entendre à des distances incroyables : c'est ainsi qu'à l'issue d'un pari, qu'il remporte contre Ngao Kouang (敖廣), le Roi-dragon de la mer orientale, le plus puissant des quatre frères rois-dragons (Lóng Wáng, dieux des mers), sans y être invité, il prend possession d'un bâton (que ceux-ci ne peuvent déplacer tant il est lourd) ; c'est la pièce maîtresse d'un fabuleux trésor, dans le Palais de cristal du Roi-Dragon qui servit originellement à mesurer le fond des océans, et à en maintenir la stabilité… Non content de ce larcin, il leur dérobe également une armure superbe ─ une cuirasse de diamant ─ ainsi que des bottes merveilleuses brodées de perles, et se rit bien des Rois-Dragons ; ce qui les amena à porter plainte auprès de l'Empereur de Jade. – Ayant survécu après une très longue période au feu destructeur d'un four divin (72 jours et 72 nuits, selon certaines versions du conte), ses yeux ont gagné le don de reconnaître les démons polymorphes sous leurs différents avatars. – Grâce aux flammes sacrées du fourneau, il acquiert la vision transcendante… – C'est ce qui l'amène parfois à quelques " différends " avec son maître Xuanzang, qui peine à le croire. Pour contrôler son énergie incommensurable et canaliser son caractère belliqueux, celui-ci lui fait porter une couronne d'or, pouvant rétrécir et, ainsi, lui infliger une grande douleur, si ses actes étaient contraires aux « préceptes du Bouddha » et principes bouddhistes…
 
Son arme est un bâton, un bô indestructible pesant environ 13 500 livres (livre de Troy), dont la propriété magique est de grandir indéfiniment ou de rapetisser à la taille d'un cure-dent, qu'il coince derrière son oreille.
 
Dans le livre Le Voyage vers l'Ouest, nombreuses sont les références à la cosmogonie et à la cosmologie chinoises, on y parle des Cinq éléments, du Yin et du Yang et des philosophies bouddhistes, confucianistes et Taoistes ; Sun Wukong est souvent appelé dans le roman le "Singe de l'Esprit" ou encore le "Singe de Métal". En effet le personnage de Sun Wukong symbolise le Métal là ou Zhu Bajie Porcet Huit-défenses représente la Terre, le moine chinois Tripitaka le Feu, Sablet est le Bois et le Dragon changé en cheval l'Eau, qui forment les Cinq éléments chinois. De même avec Tripitaka et Porcet, Sun Wukong représente les trois courants de pensée chinoise : respectivement Bouddhisme, Confucianisme et Taoïsme




 il aussi semblable au Vanara, une race d'humanoïdes semblables au singe dans l'épopée hindoue Ramayana.




 Ce pokemon est  basé de l'art martial Muay thaï qui utilise tous les membres et probablement le Kung fu de Singe, un autre type d'arts martiaux. Il peut avoir être aussi  basé sur la Défense du Singe Fou, un style de boxe qui a incorporé des éléments d'autres arts martiaux comme Muay thaï.


Ce pokemon est basé sur "L'art martial  du singe", art martial probablement le plus connu, tout en étant imprévisible et inattendue pour l'adversaire, par : Ses changements de directions abruptes, sa légèreté apparente, et sa variation entre attaque et défense.
 Des mimiques et des positions très basse imitent les grimaces du singe. Les frappes sont très courte et très rapide. Des notions d'acrobaties sont indispensables.
 Ce style consiste à porter des attaques très rapides dans les points vitaux. Ses blocages sont souvent près du corps, avec les coudes. Ses parades sont acrobatiques.
 

 




19/08/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi