LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

063 064 065 Abra kadabra Alakazam magie et satanisme

chacun des membres de la ligne Abra reposent sur la célèbres mystiques: Abra cadabra alakazam. Ils ressemblent a des renards et a des boucs, animaux à la symbolique magique très puissante:



 Les cuillers sont une référence au magicien Uri Geller, qui prétendait pouvoir plier une cuiller par la seule force de son esprit.


Sur le front du Pokémon Kadabra On peut distinguer une étoile à cinq branches, l'étoile flamboyante des Franc-maçons ou le sceau de Salomon. Celle-ci était aussi appelée aussi l'étoile " Baphomet " en référence à l'idole des Templiers, ou encore le cercle de Satan. On retrouve dessins sur les cartes de Zener



Ce pentagramme symbolise, une fois retournée, la tête du bouc du Sabbat, un animal totémique du Satanisme de par sa forte odeur, ses capacités de procréateur, et son histoire.
 Le bouc était en grande vénération en Egypte, où il était l'image et le principe de la fécondité et de la nature. Chez les Grecs, il servait de monture à Vénus. La tradition hébraïco-chrétienne en fit un animal à la fois sacré et maudit de par les sacrifices expiatoires qu'il subit.
   

 Malgré ces multiples origines, la position dans laquelle est représenté le Pokémon en question rejoint la version la plus démoniaque du symbolisme du bouc, comme on peut le constater en le comparant avec l'illustration ci-contre.

On notera sur l'avant-bras droit que figure le nombre " 666 ". Sur la poitrine de Kadabra figurent les trois lettres " SSS " qui laissent penser que ce sont les initiales du chiffre du diable " 666 ".

Pourtant le « SSS » sur la poitrine de Kadabra renvoie lui aussi aux cartes de Zener
                            
           
On remarquera aussi le " salut cornu " qui est fait de la main gauche. On constate la encore une étrange similitude avec le salut Satanique de la main gauche sur l'effigie présentée sur la carte de jeu.





08/09/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi