LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

480 481 482 CREFOLLET, CREFADET et CREHELF- LE TRIO DES LACS


Beaucoup de symbolique dans ces 3 pokemons Crehelf /Crefollet /Crefadet:

  • connaissance/ émotion /volonté 
  • Clotho la fileuse /Lachesis enroule le fil /Atropos coupe le fil
  • Urd, 
     le passé,/
    Verdandi 
    le présent 
    / Skuld
     
    le futur
  • Vili qui a donné la physionomie et les dualités de la vie / Vé qui a donné le verbe et les sens/ Odin qui a donné l'âme et la vie
  • omniscience de dieu/ omniprésence de dieu / omnipotence de dieu
  • le miroir de la sagesse/le bijou de la bienveillance /l'épée de la bravoure
  • jaune / magenta /cyan (couleurs soustractives)


Né d'un œuf dans le chaos du big bang,
les pouvoirs d'Arceus se sont réveillés immédiatement.
de lui-même il a crée la matière dont il est le gardien, le temps et l'espace, et l'antimatière
avec Dialga, Palkia et Giratina pour en être respectivement les gardiens.
Il a ensuite créé l'esprit et les 3 cré pour en être les gardiens
mettant Uxie en charge de la connaissance,
Mesprit en charge de l'émotion
Azelf en charge de sa volonté, avant de tomber dans un sommeil éternel.

"C'est ainsi que l'Etre Originel se sépara à nouveau, pour fonder trois entités"


Savoir, émotion et vérité , L'âme devient ainsi pilier de la vie, instiguant aux Pokémon les sentiments, l'intelligence et la volonté d'entreprendre leurs quêtes créatrices. Arceus, créa ainsi un œuf originel dont naquit le triumvirat des fée : Crefollet, Crefadet, Crehelf. ils firent vœu de l'âme.
Représentant l'univers spirituel, les 3 Cré sont rapidement devenu les éléments modérateurs du trio de la matières, contraint à sceller Dialga, Palkia et peut être Giratina pour empêcher le chaos qu'il gênerait dans leurs batailles et devenus trop puissant pour l'équilibre de l'univers, On raconte qu'afin que jamais le scellé ne soit levé, ces trois Pokémon se séparèrent lors de la fin de la création du monde, dans trois Lac à qui l'on donna les noms de Vérité, Savoir et Courage, les trois vraies valeurs de l'âme

Ces trois entités étaient l'opposé même de Dialga et Palkia. Ces derniers étaient la chose concrète, la matière, alors que Créhelf, Créfollet et Créfadet étaient la chose spirituelle, l'âme.

"Les trois entités firent le vœu de donner naissance à l'âme"

C'est ainsi qu'est née une étrange créature sans pouvoirs particuliers mais réunissant les qualités que représente Crehelf/Uxie, crefollet/Mesprit, Crefadet/Azelf : l'homme.




Il convient également de noter que certaines parties de leur nom proviennent de créatures fantastiques,les lutins , les esprits et les elfes , respectivement. you (Uxie), me (Mesprit), and us (Azelf). 

*Uxie vous (U xie) ou français Créhelf - créer et ELFE 
*Mesprit moi (me sprit) ou français Crefollet - créer et feu follet 
*Azelf nous (us elf)ou français  Crefadet - créer et Farfadet 



Quand Amaterasu ordonna à son petit-fils Ninigi de gouverner le monde, elle lui offrit alors les regalia du Japon (三種の神器, Sanshu pas Jingi / mikusa pas kandakara ), également connu comme les trois trésors sacrés du Japon. Les insignes représentent les trois principales vertus;

Crehelf a donné l'intelligence et le savoir aux êtres vivants pour améliorer leurs vies.Il est de facto la personnification du  miroir bouclier de bronze  (八咫鏡, Yata no kagami), désormais situé dans le sanctuaire d'Ise  symbolise la sagesse et la faculté de comprendre dans la légende japonaise des trois insignes impériaux. 

Crefollet est l'être de l'émotion, il a donné la possibilité de ressentir la tristesse, la peine et la joie aux hommes et aux Pokémon.  Il est de facto la personnification du
 collier de perle (d'amaterasu) magatama de Yasakani (八尺瓊曲玉, Yasakani no magatama), désormais située au palais impérial  illustre la bienveillance et la faculté d'apprendredans la légende japonais des trois insignes impériaux. 

Crefadet a donné volonté et la verité aux êtres vivants, Il est de facto la personnification de L'épée de Kusanagi (草薙剣, Kusanagi no tsurugi) désormais située dans le sanctuaire d'Atsuta, à Nagoya représente la valeur,la bravoure et la faculté de partager dans la légende japonais des trois insignes impériaux. 





Un autre parallèle pour le trio revient dans la mythologie scandinave . Odin avec ses frères Vili et Vé font des dons spirituels semblables à ceux que le trio représente:

Odin (crefadet ) qui a donné l'âme et la vie;

Vili (crehelf)  créateur de toutes les dualités de la nature  a donné le Masculin et le Féminin; Ordre et Chaos; Jour et Nuit; Matière et Esprit (intelligence) et le sens du toucher; il a donné la physionomie.

Vé (crefollet) (apparence, l'expression du visage), a donné le verbe et les sens.


chacun des membres du trio Cré est l'une des qualités du Dieu d'Abraham :

Crehelf/Uxie est omniscient,

Crefollet/Mesprit est omniprésent,

Crefadet/Azelf est omnipotent.



Le trio Cré contient les trois couleurs soustractives  

de jaune (Crehelf/Uxie ), 

magenta (Crefollet/Mesprit)  

cyan (Crefadet/Azelf ).


les couleurs primaires sont le rouge, le vert et le bleu

En peinture, on parlait par méconnaissance, il y a longtemps, de rouge, jaune et bleu.

Les couleurs secondaires obtenues par addition de deux couleurs primaires sont 

le magenta(R+B), le jaune(R+V) et le cyan(B+V). La somme des trois flux donne de la lumière blanche (R+B+V).

donc:

En synthèse soustractive, on part d'une lumière blanche, pour lui soustraire ensuite certaines de ses composantes à l'aide de filtres.

En passant à travers un filtre magenta, qui laisse passer le rouge et le bleu, on lui soustrait sa composante verte.

En passant à travers un filtre jaune, qui laisse passer le rouge et le vert (et le jaune), on lui soustrait sa composante bleue.

En passant à travers un filtre cyan, qui laisse passer le bleu et le vert (et le cyan), on lui soustrait sa composante rouge.



Le trio des Cré est  aussi l'incarnation des Moires (La Moira, le destin ) grecques.  

Nommées respectivement Clotho, Lachesis et Atropos,elles ont la particularité de pouvoir voir le Passé, le Présent et le Futur, et le modifier à loisir. (ils protège les rouages du temps dans Donjon Mystère) 

De plus, ils possèdent aussi l'autre signe distinctif des Moire, à savoir, leurs yeux :

  • Clotho (Κλωθώ / Klôthố, « la Fileuse ») ;a les yeux fermés en permanence (comme Créhelf),
  • Lachésis (Λάχεσις / Lákhesis, « la Répartitrice », enroule le fil) ; a les yeux mi-clos (comme Créfollet)
  • Atropos (Ἄτροπος, « l'Implacable », coupe le fil).a les yeux grands ouverts (comme Créfadet). 



 La Théogonie d'Hésiode fait procéder l'univers de la Nuit vers la Lumière, du chaos vers l'ordre, de la tyrannie des premiers temps vers la justice olympienne. Les ancêtres de Zeus, Ouranos et Cronos, sont la figure des souverains tyranniques, qui refusent de partager avec quiconque, fût-ce avec leurs propres fils. Ils préfèrent dévorer leurs enfants plutôt que de leur accorder la moindre portion de ce qu'ils estiment leur appartenir.

Or, Zeus incarne la justice dans l'exacte mesure où il accepte le destin, c'est-à-dire la loi de partition cosmique. Contrairement à Ouranos et Cronos, il instaure un ordre d'équité en consentant à partager avec ses frères. Ce fait apparaît au livre XV de L'Iliade, dépeignant le partage de l'univers entre les trois grands Cronides. Comme l'expose Poséidon :

« Nous sommes trois, nés de Cronos et de Rhéa, trois frères : Zeus, puis moi, puis, le troisième Hadès, qui règne sur les morts. Du monde on fit trois parts (moirae), pour que chacun de nous obtînt son apanage. Moi, le sort m'a donné d'habiter pour jamais la mer blanche d'écume. Hadès reçut en lot les brumeuses ténèbres, et Zeus, le vaste ciel, l'éther et les nuages. Mais tous trois en commun, nous possédons la terre et l'Olympe élevé. »

Zeus n'est pas soumis au destin : plus exactement, il s'y soumet en tant qu'il reconnaît la loi de partage constitutive de la réalité.

C'est dire que la Moïra - le Destin - n'est pas une divinité personnifiée à laquelle on rendrait un culte, mais la loi même de l'univers. Zeus reconnaît cette loi en tant qu'il consent au principe du partage et qu'il échappe par là-même à l'hybris ayant aveuglé ses aïeux.

La religion grecque antique admettait cependant trois divinités du destin, les Moires, qui sont respectivement Clotho, Lachésis et Atropos, la première présidant à la naissance des hommes, la seconde à leur existence, et la troisième à leur mort. La Théogonie d'Hésiode leur attribue deux généalogies. D'après la première, elles sont filles de la terrible et impitoyable Nyx, la déesse de la Nuit ; d'après la seconde, elles sont les filles de Zeus et de Thémis, la déesse de la Justice. Ces deux généalogies décrivent l'avènement du règne olympien, qui est un règne de justice en tant qu'il reconnaît à chaque être le droit à une part, plus ou moins grande, de vie faite de bonheur.

 

On retrouve ce concepts dans Les Nornes (terme du vieux norrois, pluriel nornir) de la mythologie nordique  qui règlent le destin de l'ensemble des habitants des neuf mondes de la cosmogonie nordique. Elles 
sont décrites comme trois puissantes Jötuns dont l'arrivée a mis fin à l'âge d'or des dieux.

 
Urd, 
 le passé, 
Verdandi 
le présent 
et Skuld
 
le futur 
vivent sous la protection du grand Yggdrasil, l'arbre monde au centre du cosmos, où elles gravent le destin de chaque enfant. Ainsi qu'il est dit dans la Völuspá (citée plus bas), elles le gravent sur du bois (sur des bâtonnets d'après certaines traductions). Il est généralement supposé qu'elles utilisent pour cela l'alphabet des Runes.
Résidant près du Puits d'Urd, le puits du Destin. Elles en tirent l'eau et en arrosent ses racines afin qu'elles ne pourrissent jamais.

Ainsi, tout est prédéfini au sens des Nornes : même les dieux possèdent leur propre destin, bien que les Nornes ne les laissent pas l'apercevoir. L'opinion tranchée des dieux, sur le fait même qu'un pouvoir existe en dehors de leur contrôle et les implications qui en découlent — ils sont mortels eux aussi — sont les thèmes majeurs de la littérature sur la mythologie nordique.


03/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi