LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

043 044 045 184 Mystherbe, Ortide, Rafflesia et Joliflor de la mandragore à la Rafflesia arnoldii


Joliflor est l'évolution d'Ortide au contact d'une Pierre Soleil. Ortide est lui-même l'évolution de Mystherbe à partir du niveau 21, et peut également évoluer en Rafflésia s'il est mis au contact d'une Pierre Plante.

 

Mystherbe est basé sur la mandragore


La mandragore (Mandragora officinarum) est une espèce de plante herbacée vivace, des pays du pourtour méditerranéen, appartenant à la famille des solanacées, voisine de la belladone. Cette plante, riche en alcaloïdes aux propriétés hallucinogènes, est entourée de nombreuses légendes, les Anciens lui attribuant des vertus magiques extraordinaires.

En raison de la forme vaguement humaine de sa racine et de ses composés alcaloïdes psychotropes, la mandragore a été associée depuis l'antiquité à des croyances et des rituels magiques.

L'onguent des sorcières

On trouve aussi parfois la mandragore et la jusquiame dans la composition d'onguents utilisés par les sorcières. Une croyance très répandue au XVIe et XVIIe siècles, voulait que les sorcières s'enduisaient le corps d'un onguent avant de s'envoler dans les airs pour aller au sabbat. Elles s'y rendaient à cheval sur un balai ou une fourche, enduits eux aussi d'onguent.

Les accusations qui conduisaient les sorcières au bûcher comportaient deux composants : les maléfices et le pacte avec le Diable. L'action judiciaire s'ouvrait sur une plainte pour les maléfices répétées d'une jeteuse de sort qui était censée provoquer la mort de nouveau-nés, faire tomber la grêle sur les récoltes, etc. L'accusation d'assistance au sabbat n'apparaissait que plus tard, lorsque les juges ecclésiastiques s'emparaient du dossier. A l'époque, tout le monde croyait au Diable. Il ne faisait pas l'ombre d'un doute, qu'en concluant un pacte avec le Diable, la sorcière pouvait d'accomplir des maléfices redoutables et travailler à la ruine de l'Église et de l'État. Des dizaines de milliers de sorciers et sorcières furent ainsi envoyés au bûcher en toute bonne conscience des autorités. Seuls quelques scientifiques et médecins humanistes dénoncèrent ces persécutions et osèrent soutenir que le sabbat n'était qu'une illusion.

Le problème de la réalité du sabbat fut d'ailleurs posé à peu près en ces termes par des scientifiques dès le XVIe siècle. La description d'assemblées démoniaques et de leur prodiges (vol, métamorphose en bête) a-t-elle une réalité objective ou est-elle le résultat de la consommation de drogues hallucinogènes?

Dès cette époque, un médecin et humaniste espagnol, Andrés Laguna, arrive à la conclusion que tout ce que croyaient faire les sorcières était le résultat de la prise de substances narcotiques. et donc que le sabbat était le seul produit de leur imagination. Laguna raconte, dans son commentaire de Dioscoride (1555), comment se trouvant en Lorraine, il fut le témoin de l'arrestation et de la condamnation à mort sur le bûcher de deux vieillards accusés de sorcellerie. Il se procura alors l'onguent qui avait été trouvé dans l'ermitage où ils vivaient pour tester l'effet d'un tel produit. Il fit enduire entièrement une de ses patiente insomniaque. Celle-ci tomba aussitôt dans un profond sommeil et se réveilla 35 heures plus tard en disant à son mari en souriant qu'elle l'avait cocufiait avec un beau jeune homme. Pour Laguna le liniment était fabriqué avec « des herbes au dernier degré froides et soporifiques, comme sont la ciguë, la morelle endormante, la jusquiame et la mandragore »

Actuellement, les nombreuses études historiques des aveux des sorcières ne permettent toutefois pas de conclure que les sorcières étaient des droguées. Si on a le témoignage de quelques sorcières utilisant des drogues hallucinogènes, le phénomène n'était pas généralisé et ne peut constituer une explication générale.

La Mandragore est aussi utilisée dans certains rituels du culte vaudou.

--------------------------------------------------------------------------

Ortide et Rafflesia ressemble totallement à la fleur nocturne appelée Rafflesia arnoldii qui présente la plus grande fleur simple une fleur nauséabond, connue comme la plantela  plus toxique de la planète.. Elle peut en effet atteindre un mètre de diamètre et peser jusqu'à 11 kg.

Elle est rouge ocre cloquée de pustules crémeuses, elle n'a pas de feuilles ni de racines.

La Rafflésie est une plante parasite qui s'accroche aux lianes de vigne du genre Tetrastigma. D'abord invisible, la Rafflésie se cache pendant un an ou deux dans les tissus de la liane hôtesse. Puis apparaît une nodosité qui se craquelle. Elle grossit en quelques mois jusqu'à atteindre la taille d'un ballon de basket, puis elle éclot en répandant une odeur fétide. L'odeur de pourri dégagée par la fleur attire des insectes comme la mouche Chrysomyia megacephala qui permet la pollinisation des fleurs.

Dès 1978, l'Union internationale pour la conservation de la nature a inscrit Rafflesia arnoldii dans le livre des espèces en danger. Il est donc interdit de la cueillir et bien sûr de la commercialiser. En dépit de longs et coûteux efforts, aucun jardin botanique n'a encore été capable de cultiver une Rafflésie hors de son milieu naturel.


l'odeur terrible de son  pollen peut être transformé en un parfum merveilleux et le fait que 1 à 1000 personnes jouissent de son odeur peut être une référence aux mouffettes, dont le musc possède des qualités similaires.

 

Capacité spéciale 
 
La capacité spéciale Chlorophyle permet au pokemon de voir sa vitesse augmenter si le soleil brille (suite à une utilisation de Zénith, ou à l'apparition de Groudon et de sa capacité spéciale Sécheresse plus tôt dans le match).
 



05/12/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi