LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

114 Saquedeneu, Meduse et Green Man

saquedeneu, Tangela, est inspiré de méduse et de l'homme vert.

Méduse,estl'une des trois Gorgones (avec Euryale et Sthéno), la seule à être mortelle, qui avait une tête de serpents et tournait toute créature qui croisait son regard en pierre.

Fille de Phorcys et de Céto, et donc sœur des Grées, elle est une belle jeune fille dont Poséidon s'éprend .
Séduite par le dieu dans un temple dédié à Athéna, elle est punie par la déesse qui la transforme en Gorgone.
Ses cheveux deviennent des serpents et désormais son regard pétrifie tous ceux qui le croisent.
(Selon certaines versions, c'est Aphrodite qui, jalouse de sa chevelure et de sa beauté, change ses cheveux en serpents.)

À la demande de Polydecte, Persée la décapite, aidé selon des sources plus tardives par Hermès et Athéna.
De son sang jaillissent ses deux fils, Chrysaor, père de Géryon, et le cheval ailé Pégase,sur lequel Persée s'enfuit, poursuivi par les autres Gorgones.
Après l'avoir utilisée pour pétrifier le monstre marin envoyé par Poséidon, délivrer Andromède et tuer Polydecte qui retenait sa mère prisonnière, Persée offre à Athéna la tête de Méduse, que la déesse fixe sur son bouclier, l'égide.
Pausaniaslivre une version historicisante du mythe.
Pour lui, Méduse est une reine qui, après la mort de son père, a repris elle-même le sceptre, gouvernant ses sujets, près du lac Tritonide, en Libye. Elle a été tuée pendant la nuit au cours d'une campagne contre Persée, un prince péloponnésien.

 

Les tentacules sur saquedeneu, cependant, sont des vignes et font qu'il est basé sur l'homme vert, un motif qui est représenté comme un visage entouré de feuilles et de vignes.

L'homme vert est un symbole qu'on trouve dans des sculptures et des dessins. Le motif de l'homme vert consiste en un visage, le plus souvent d'homme, formé ou entouré de feuilles et possiblement aussi de branches et de vignes qui peuvent sortir de la bouche, des oreilles ou des narines. Ces pousses peuvent porter des fleurs et des fruits.

Le symbole de l'homme vert est d'origine et de signification incertaine, bien que probablement païenne, de par sa longue histoire et ses connotations de divinité masculine liée à la nature. Il est lié au cycle de la nature et à la renaissance au printemps. On le retrouve dans les traditions de cultures anciennes, même certaines dont le développement n'est pas connecté.

Il est employé comme motif ornemental d'architecture en Europe. Il existe aussi des motifs apparentés ailleurs dans le monde.

On trouve généralement l'homme vert sur des gravures dans des églises ou d'autres bâtiments ecclésiastiques. En Grande-Bretagne, c'est un motif courant qui orne autant des églises que des enseignes de pubs.
On en trouve des exemples à Bornéo, au Népal, en Inde, au Liban, en Israël et en Iraq.

En sanskrit, l'homme vert est relié au gana Kirthimukha qui est relié à un lila de Shiva et Rahu. Le Kirthimukha se rencontre souvent dans l'art et l'iconographie thangka du bouddhisme vajrayāna, dans lequel il couronne souvent la roue de l'existence karmique

 



08/11/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi