LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

LEGENDE POKEMON, LE SITE MYTHOLOGIQUE

144 145 146 SULFURA, ELEKTOR, ARTIKODIN LE TRIO DU CLIMAT

Le trio du climat est le moteur de la circulation thermohaline

Artikodin /sulfura /Elektor

  • Rokh/Simurgh/Oiseau Tonerre
  • l'air froid /l'air chaud /L'éléctricité qui en résulte 
  • thor dieu Viking de la foudre/ ra dieu Egyptien du soleil/odin dieu Viking du ciel
  • bleu/ rouge/jaune (couleurs primaires en peinture+couleurs des 3 jeux)


Sulfura est basé sur plusieurs légendes:

  •  La légende du phénix persan, Simurgh  (en Persan سيمرغ ) ou Sênmurw en Moyen-persan (Pahlavi) aussi connu sous le nom de Sîna-Mrû (Pâzand), est un oiseau mythique et fabuleux dans la mythologie perse.

  • L'Oiseau de feu. (du russe : жар-птица, jar-ptitsa, littéralement « oiseau chaleur », de жар chaleur) est un oiseau légendaire issu du folklore russe. Paré de plumes rougeoyantes et venu d'une terre lointaine, il représente en même temps une bénédiction et une malédiction pour celui qui le capture. Invariablement décrit comme un grand oiseau dont le plumage majestueux irradie une lumière rouge, orange et jaune — telle la flamme turbulente d'un feu. Ses plumes ne cessent pas de rougeoyer, même détachées du corps ; une simple plume peut ainsi éclairer une grande salle, si elle n'est pas dissimulée. Dans l'iconographie la plus récente, l'aspect de l'oiseau de feu est habituellement celui d'un paon aux couleurs de feu, complété d'une crête sur la tête, et à l'extrémité des plumes de sa queue, des « yeux » rougeoyants.  l'oiseau de feu est typiquement l'objet difficile à trouver dans une quête. La quête débute habituellement par la découverte par le héros d'une plume perdue (de la queue de l'oiseau), à partir de laquelle le héros se met en route pour trouver et capturer l'oiseau vivant.

    Le mot russe птица (ptitsa) étant féminin, l'Oiseau de feu est envisagé par les Russes comme un être féminin, raison pour laquelle on traduit parfois par « l'Oiselle de feu »

 SULFURA est une combinaison de la fusion des mots "souffre" et "ra" dieu du soleil.  

Son design est  basé sur un cygne ou Bennu , en raison de la forme même du cou et du corps. Le Bénou, dans la mythologie égyptienne, est l'oiseau représentant l'âme – le bâ – de Rê qui le précède dans la barque solaire. Comme Rê, l'oiseau Bénou était adoré à Héliopolis où on le trouve également lié à Atoum, le dieu du soleil couchant. Le livre des morts dit : « Je suis l'Oiseau Bénou, l'Âme/cœur de Rê, le Guide des Dieux vers le Douât ».


 



______________________________________



Artikodin  est basé sur le mythe arabe Anka , découlant de la Perse رخ Rukh , qui est celle d'un oiseau géant de l'Arctique. 


  • Le Rokh,Rukh, Rock ou Roc des contes arabes est apparenté au Simurgh (de l'akkadien sūmurukū signifiant monture rougeoyante présent dans les mythologies perses bien antérieures (le simurgh est par exemple très présent dans le Shah Nameh de Ferdowsi).Oiseau de feu accompagnant l'orage, on rencontre des animaux mythologiques un peu similaires en tant que funeste présage d'une mort imminente surgissant comme la foudre, symbole de renouveau et d'immortalité et surtout gardien millénaire de l'arbre de la connaissance. Mais aussi dans maints contes populaires, notamment sous l'appellation de Rokh dans des passages des Mille et Une Nuits, dans l'Histoire de Sindbad le marin : « ...un oiseau énorme aux ailes formidables... ...répandant l'obscurité sur l'île. » « ...oiseau de grosseur extraordinaire... ...dans une île fort éloignée, et qui pouvait soulever un éléphant. ».

 En outre, sa longue queue et son corps sont un référence à l'oiseau rare, le quetzal . Artikodin est  également anatomiquement très similaire au Geai blanc.


 ARTIKODIN est une combinaison de "Arctique" et "Odin" le père des dieux norvegien.



_________________________________________



Elektor est le certainement le fils d'Artikodin et Sulfura, tout comme l'orage naît de la rencontre des masses d'air chaud et froid. 


Elektor est une combinaison du mot "Electrique" et "Tor" dieu de la foudre dans la mythologie nordique.

  • Elektor prend ses origines sur  L'oiseau tonnerre géant  des indiens qui était connu pour être l'esprit du tonnerre, dont le battement des ailes a été dit de créer les éclairs la pluie. L'oiseau-tonnerre (Thunderbird en anglais) est une créature légendaire à la forme d'oiseau, commune aux religions de plusieurs populations amérindiennes d'Amérique du Nord. C'est un concept populaire dans l'art amérindien de la côte nord-ouest de l'Amérique du Nord, qui apparaît souvent sur les totems. Le nom de l'oiseau-tonnerre proviendrait du bruit que produisent ses ailes lorsqu'il vole. Il est aussi considéré comme une créature de la cryptozoologie, issue de rapports d'observations de personnes qui décrivent avoir vu des oiseaux gigantesques dans le ciel américain.

son design prend son origine de L'Ombrette africaine ou Ombrette du Sénégal (Scopus umbretta) est une espèce d'oiseau d'Afrique. C'est la seule espèce du genre Scopus et de la famille des Scopidae.

l'ombrette africaine est une manifestation d'Impundulu, oiseau vampire et créature mythologique de l'Afrique du Sud. Un oiseau noir et blanc de la taille d'un humain qui peut produire des éclairs. Souvent le serviteur ou familier des sorcières, attaquant ses ennemis. Il peut parfois se changer en jeune homme pour séduire les femmes

 

 




03/10/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi